Déclaration de Lesbos en état d’urgence depuis 4 mois

 

Par ordre du vice-ministre de la protection civile et de la gestion des crises, Nikos Hardalias et décision du secrétaire général de la protection civile, Vassilios Papageorgiou, l’unité régionale de Lesbos est déclarée en état d’urgence de protection civile, pour des raisons de santé publique. Cette déclaration est valable à partir d’aujourd’hui 09-09-2020 et pendant quatre (4) mois.Les ministres de l’Intérieur T. Theodorikakos, de l’Immigration et de l’Asile N. Mitarakis et le président d’EODY Pan. Arkoumaneas se sont rendus à Lesbos, afin d’être informé de la situation à Moria, comme l’a déclaré le porte-parole du gouvernement St. Petsas, après une réunion  des membres du gouvernement au Palais Maximos.

Entre-temps, la police a envoyé des renforts d’Athènes à Lesbos, afin de faire face au problème qui s’est posé depuis la nuit après les incendies qui ont éclaté à Moria et détruit une très grande partie du KYT. En particulier, trois escouades MAT ont quitté Elefsina à 7 heures du matin à bord d’un avion militaire C-130 et devraient arriver sur l’île à 9 heures.

Comme il est déjà connu  au  siège de EL.AS., Il y a déjà des forces suffisantes qui ont été déjà envoyé sur l’endroit (l’île). cependant tous les étrangers qui étaient dans le KYT après les incendies sont concentrés à l’extérieur de la structure, où ils sont gardés et cherchent des solutions pour leur logement.

Le Journal ”la lumière du jour” montre l’ampleur de la destruction du camp – «ville» de 13, 000 réfugiés et migrants à Moria. La totalité de la partie extérieure du KYT a été complètement détruite, tandis qu’une grande partie à l’intérieur du camp KYT qui continue de brûler a également été détruite. Les informations indiquent que les infrastructures d’administration et d’identification n’ont pas été incendiées, mais que le service d’asile et son équipement ont été complètement incendiés. Des dommages ont également  touché  l’unité de soins intensifs et l’unité abritant la climatisation de l’unité de santé, qui a été construite grâce à un don du gouvernement néerlandais.

Une grande partie de la population de Moria s’est échappée vers les domaines environnants, tandis qu’une autre partie s’est déplacée vers la ville de Mytilène où à la hauteur de Kara Tepe, juste avant l’usine PPC et  une force de police a été alignée pour ne pas permettre aux gens d’ entrer dans la ville.L’incendie s’est déclaré vers minuit lorsque les réfugiés et les migrants qui avaient été testés positifs pour le coronavirus ou avaient été détectés comme cas de contact ont refusé d’être isolés. Des affrontements se sont alors suivis avec d’autres réfugiés et migrants qui les poussaient d’aller hors du camp. À un moment donné, ce conflit est devenu de nature raciale, entraînant des incendies qui se sont rapidement intensifiés en raison du vent fort.

Il est à noter que, comme indiqué, les forces des pompiers, arrivées au camp pour tenter, ont été attaquées par des groupes de demandeurs d’asile qui les ont entravés dans leur travail. En ce moment, les pompiers opèrent dans le camp avec le renforcement des moyens aériens, afin d’éteindre complètement le feu puis de contrôler la zone

 

Facebook Comments Box

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

SuperWebTricks Loading...
%d bloggers like this: