Berlin propose de prendre en charge les frais des réfugiés qui seront rapatriés en Grèce

 

Citant de hauts responsables du ministère allemand de l’Intérieur, Welt a évoqué dimanche une proposition de Berlin au gouvernement grec concernant le financement des dépenses des réfugiés reconnus devant être rapatriés d’Allemagne en Grèce.

Selon une publication de l’édition grecque de DW, le gouvernement allemand a proposé à la Grèce de couvrir les frais de subsistance des réfugiés revenant d’Allemagne. En plus de leurs soins, Berlin est prêt à payer pour leur hébergement à l’hôtel.

Ce sont des personnes qui ont été reconnues en Grèce comme réfugiées et qui sont ensuite parties pour venir en Allemagne. Leur nombre est d’environ 1 000 personnes chaque mois.

En vertu du droit européen, les réfugiés reconnus ont le droit de se déplacer au sein de l’UE et de résider jusqu’à 90 jours par semestre dans un autre État membre à partir duquel ils sont enregistrés. Comme il s’agit de réfugiés reconnus vivant en Grèce, les demandes d’asile déposées en Allemagne ne seront pas acceptées. Cependant, les autorités ne peuvent pas les renvoyer.

Selon l’article, les tribunaux allemands ont interdit à plusieurs reprises le retour des réfugiés en Grèce, car ils risquent de ne pas bénéficier de soins adéquats ou même de se retrouver sans abri. Le gouvernement grec nie cependant ces estimations. Selon les données officielles allemandes, de début 2020 à aujourd’hui, seuls quatre réfugiés d’Allemagne ont été rapatriés en Grèce.

Des milliards pour les réfugiés en Grèce
Selon le ministère allemand de l’Intérieur, la proposition de Berlin de prendre en charge les coûts des personnes transférées en Grèce est une autre mesure de soutien bilatéral. En avril 2020, l’Allemagne avait accueilli 2765 réfugiés de Grèce dans le cadre de programmes spéciaux, plus que tout autre État membre de l’UE réuni.

En outre, Berlin fournit une assistance pratique pour la gestion des réfugiés en Grèce, par exemple avec la participation du Service d’assistance technique (THW) à des projets menés dans des centres d’accueil de réfugiés dans les îles grecques. Près des deux tiers du personnel que l’UE envoie pour aider aux procédures d’asile sont allemands.

Dans ce contexte, il est souligné que de 2016 à aujourd’hui, la Grèce a reçu de divers fonds européens plus de 3,3 milliards d’euros pour le logement et la prise en charge des réfugiés, ainsi que pour les procédures d’asile. Aucun autre État n’a donné plus d’argent (par habitant) aux réfugiés. Le principal sponsor de ces programmes européens est l’Allemagne.

 

Facebook Comments Box

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :