Charles Michel: les dirigeants européens examineront « avant la fin de l’année le comportement d’Ankara

 

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a fait une nouvelle recommandation forte à Ankara de mettre fin aux actions unilatérales et aux provocations, dans une interview à l’émission matinale de LN24. Les dirigeants des États membres de l’UE ont condamné jeudi les provocations et la rhétorique d’Ankara, qualifiant ses mouvements de « totalement inacceptables ». Les dirigeants de l’UE examineront « avant la fin de l’année si des développements positifs ont eu lieu », a déclaré Charles Michel.

Video conference of the members of the European Council - Consilium

Il a souligné que pour « améliorer les relations de l’UE » avec la Turquie, Ankara doit changer son comportement. « La France appelle à des sanctions de l’UE contre les attaques du président turc Recep Tayyip Erdogan contre le président français Emmanuel Macron, accusé d ‘ » islamophobie « pour avoir défendu le droit à qui a été tué par un djihadiste pour avoir montré de tels croquis à ses étudiants.

« Nous condamnons les récentes actions unilatérales (de la Turquie) en Méditerranée orientale, les provocations et (sa) rhétorique, qui sont totalement inacceptables », a déclaré Charles Michel dans un bref discours après la conférence de presse qui s’est concentré sur la présentation des mesures européennes pour prévenir la propagation de la pandémie de coronavirus.

Michel a souligné que l’UE était prête pour un « dialogue » avec un « agenda positif », mais a déclaré que cela n’arriverait que si la Turquie « ne prend pas une action unilatérale et provocante ». « Si Ankara poursuit ses activités illégales, nous utiliserons tous les outils à notre disposition », a prévenu la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. La commission a été chargée de proposer des sanctions financières et elles sont prêtes à être « utilisées immédiatement », a-t-il déclaré.

Concernant la pandémie de coronavirus, quelques heures après la téléconférence des dirigeants des États membres, le président du Conseil européen a exprimé l’espoir qu’un vaccin sera disponible fin 2020, début de la nouvelle année.

CHARLES

Africans.gr

Facebook Comments Box

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :