Coronavirus : Inquiétude face à l’épidémie en Attique

 

Des niveaux élevés de coronavirus dans la périphérie de la capitale sont détectés par l’analyse des eaux usées. Plus de 50% des nouveaux cas annoncés par EODY se situent en Attique.

Le tableau de l’épidémie de coronavirus en Attique se montre particulièrement préoccupant puisqu’hier sur un total de 1886 nouveaux cas, 959, soit 51% ont été détectés dans cette région. Dans le même temps, la détection du virus dans les eaux usées montre des tendances à la stabilisation, c’est-à-dire que les cas actifs ne semblent pas disparaître immédiatement.

En particulier, hier mardi (01/06), l’Organisation nationale de la santé publique (EODY) a annoncé que le laboratoire a confirmé les nouveaux cas de coronavirus au nombre de 1 886, dont 959 ont été détectés en Attique. En outre, le Réseau national d’épidémiologie des eaux usées d’EODY a annoncé que: la semaine dernière, du 24 au 30 / 5/21, dans la région de l’Attique, une diminution statistiquement insignifiante (-26%) de la moyenne hebdomadaire de la charge virale des eaux usées a été enregistré. Pour la troisième semaine, la charge virale dans les eaux usées de l’Attique montre une stabilisation de cette moyenne avec une tendance à la baisse, notamment dans les derniers jours de la semaine, par rapport à la semaine précédente, 17-23/5/21. La charge virale reste relativement élevée.

De ce qui précède, cela implique le fait que l’épidémie est bien avancée dans la région et ne semble pas reculer. Bien sûr, le point positif est le fait que les nouveaux diagnostics ne semblent pas mettre beaucoup de pression sur le système de santé.

Selon le 51e rapport d’étape de l’Observatoire pour la période du 20 au 26 mai 2021, le taux d’occupation des lits ICU / MAF pour les cas de COVID-19 sur le territoire montre une baisse à 68% (contre 72% dans le rapport précédent). En Attique et à Thessalonique en particulier, la plénitude des lits de soins intensifs/MAF pour les cas de COVID-19 s’élève respectivement à 75 % et 74 % (contre 76 % et 73 % respectivement dans le rapport précédent).

En d’autres termes, oui, le NSS est en cours de décompression, mais les données montrent toujours que nous ne nous sommes pas encore assouplis.

Cours de vaccination
Il est à noter que les vaccinations dans la région de l’Attique n’avancent plus au rythme souhaité. Plus précisément, seulement 40 % de la population totale a été vaccinée dans le secteur central de la capitale, dont environ 30 % liés à la vaccination intégrée, tandis que dans la région du Pirée, seuls 23 % ont reçu au moins une dose.

Le tableau est meilleur dans le secteur Nord avec 61 % et plus de la population ayant reçu au moins une dose de vaccin. Cependant, dans ce secteur se trouve également le Grand Centre de Vaccination de Prométhée, où les citoyens de nombreuses régions du Bassin sont vaccinés.

 

Facebook Comments Box

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :