Grève: tous les médecins et infirmières des établissements publics de santé

 

Des mobilisations de grève ont été lancées jeudi 15 octobre par des médecins et infirmières du système de santé publique réclamant de résoudre leurs revendications économiques et institutionnelles et parlant aussi de sous-financement et de sous-effectif du personnel NHS. Selon la Fédération des associations de médecins hospitaliers de Grèce (OENGE), « la voix derrière les masques se transforme chaque jour en cri ». Un cri d’agonie, d’indignation et de rage pour les discours du gouvernement sur la protection du système de santé publique. « 

La Fédération Panhellénique des Employés des Hôpitaux Publics (POEDIN) déclare qu ‘ »il sera catastrophique si la Santé Publique s’adapte à nouveau au traitement des cas de coronavirus, c’est-à-dire arrêter les chirurgies, les unités de cardiologie, les cliniques ambulatoires et multiplier les autres causes « .

Il note également que le fonctionnement des hôpitaux est perturbé par des mouvements anormaux d’infirmières et de médecins qui sont affectés dans des hôpitaux de référence pour le coronavirus.

OENGE et POEDIN réclament, entre autres, le recrutement de personnel permanent, la permanence de tous les auxiliaires et contractants, un financement complet, adéquat et exclusif sur le budget de l’Etat du système de santé publique, des tests massifs et répétés sur la santé personnelle.

Africans.gr

Facebook Comments Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :