Le nouveau défi d’Akar: la Grèce démilitarise Kastelorizo

 

De nouvelles déclarations provocantes à propos de Kastelorizo ​​ont été faites dimanche à midi (13/09) par le ministre turc de la Défense Hulusi Akar, qui se trouve à Kas, en face de l’île éloignée.Le ministre turc s’est à nouveau exprimé sur la question des « îles grecques militarisées » et a appelé à la « démilitarisation de Kastelorizo ».Il a souligné que la France motive la Grèce à prendre des mesures provocatrices.

Choulousli Akar était très mécontent de la coopération de défense Grèce-France, notant que:

« La course aux armements a commencé. De cette manière, la France motive la Grèce à prendre des mesures de provocation. La tension n’aide personne et en particulier la Grèce. Il y a une approche difficile surtout sous la direction de Macron qui encourage l’équipement. » La Grèce nuit à la paix chaque fois qu’elle s’exerce avec d’autres pays, ce qui n’a rien à voir avec nos problèmes ».

ll a poursuivi en pointant du doigt le président de la France, Emanuel Macron: « C’est un fait que ce que fait la France a un but commercial. Elle veut renforcer son économie en équipant la Grèce, mais il y a quelque chose de plus important que ça.

 » ça n’a jamais été un bon résultat du travail effectué sous la direction de Macron et ses politiques ont fait faillite. « Il est rappelé que la visite de Hulusi Akar à Kas n’était pas prévue.Selon la presse turque, le ministre turc est accompagné de toute la direction de l’armée – une décision qui est interprétée par la presse turque comme un «message» à la  Grèce. En effet, la présidente de la République Katerina Sakellaropoulou est aujourd’hui à Kastelorizo dans le cadre des célébrations du 77e anniversaire de la libération de l’île.

 

Facebook Comments Box

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :