L’économie grecque va reculer de 8,2% cette année

 

L’économie grecque se contractera d’environ 8,2% cette année en raison des effets de la pandémie de coronavirus avant de reprendre l’année prochaine, a déclaré lundi le gouvernement lors de la soumission de sa proposition de budget 2021 au Parlement. Le budget 2021 a été « situé dans un environnement d’incertitude sans précédent, en raison de la date d’expiration indéfinie de la pandémie de coronavirus sans précédent », a déclaré le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas.

La Grèce est sortie il y a près de deux ans de huit ans de programmes de sauvetage internationaux, au cours desquels elle a procédé à de profondes réductions de dépenses et à des augmentations d’impôts pour se qualifier pour des prêts de sauvetage. Sa crise financière a fait monter en flèche le chômage et anéanti un quart de l’économie.

La dette publique du pays devrait atteindre 337 milliards d’euros cette année, soit 197,4% du produit intérieur brut. Celui-ci baisserait légèrement à 342 milliards d’euros, soit 184,7% du PIB, en 2021, selon le projet de budget. Le chômage devrait grimper à 18,6% cette année contre 17,3% l’an dernier, avant de retomber à 16,5% l’an prochain.

Petsas a déclaré que les prévisions de récession pour 2020 sont moins sévères que la contraction de 8,7% estimée pour la zone euro dans son ensemble. L’économie devrait rebondir de 7,5% l’an prochain, de sorte que « les revenus du peuple grec resteront pratiquement inchangés » sur la période de deux ans, selon le budget.

Le solde budgétaire primaire – c’est-à-dire le budget de l’État sans tenir compte du coût du service de la dette  tombera cette année à un déficit de 6,2% et restera dans un déficit d’environ 1% l’année prochaine.

Africans.gr

Facebook Comments Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :