Mitsotakis: la Grèce lutte pour éradiquer les tristes causes de l’homophobie, de l’amphiphobie et de la transphobie

 

Dans les démocraties modernes, il n’y a pas de divisions fondées sur l’origine, la religion ou l’orientation sexuelle », a déclaré le Premier ministre.

Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a adressé un message à l’occasion de la Journée contre l’homophobie, l’amphiphobie et la transphobie, notant que la Grèce du XXIe siècle lutte « pour éradiquer les tristes causes qui l’ont établie. Avec des mesures législatives horizontales au travail et dans tous les secteurs de la vie publique. Avec des initiatives telles que la formulation d’une stratégie nationale pour l’égalité des LGBTQI +. Mais aussi avec des comportements qui vont au-delà des stéréotypes et favorisent la coexistence créative ».

Dans un article sur les médias sociaux, M. Mitsotakis a souligné que «dans les démocraties modernes, il n’y a pas de divisions fondées sur l’origine, la religion ou l’orientation sexuelle. «Même le 21e siècle ne tolère pas la violence, la discrimination et les discours de haine autour de l’identité, des caractéristiques de genre et de l’expression».

«Notre État doit protéger les droits de l’homme sous toutes leurs formes. Utiliser la richesse de la diversité partout. Et que notre société progresse. Surmonter les angoisses intolérantes et promouvoir la tolérance et la coopération de tous les citoyens « , a souligné le Premier ministre, concluant que c’est la seule manière de faire avancer notre vie et notre culture quotidienne.

En détail, le Premier ministre déclare dans son poste:

La Grèce du 21e siècle accueille la Journée contre l’homophobie, l’amphiphobie et la transphobie, luttant pour éradiquer les tristes causes qui l’ont établie. Avec des mesures législatives horizontales au travail et dans tous les secteurs de la vie publique. Avec des initiatives telles que la formulation d’une stratégie nationale pour l’égalité des LGBTQI +. Mais aussi avec des comportements qui vont au-delà des stéréotypes et favorisent la coexistence créative.

Dans les démocraties modernes, il n’y a pas de divisions fondées sur l’origine, la religion ou l’orientation sexuelle. Le 21e siècle ne tolère pas non plus la violence, la discrimination et les discours de haine autour de l’identité, des caractéristiques et de l’expression de genre.

Notre État doit protéger les droits de l’homme sous toutes leurs formes. Utiliser la richesse de la diversité partout. Et que notre société progresse. Surmonter les angoisses intolérantes et promouvoir la tolérance et la coopération de tous les citoyens.

Aujourd’hui, le pays marche sur cette voie. Avec audace, avec maturité, mais aussi avec réalisme. Parce qu’il est le seul à faire avancer notre vie et notre culture quotidienne.

Facebook Comments Box

.

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :