Trente-trois membres d’ONG font face à des accusations de trafic de migrants en Grèce

 

Trente-trois membres d’organisations non gouvernementales(ONG) et deux ressortissants étrangers soupçonnés d’avoir facilité illégalement l’entrée illégale de demandeurs d’asile de Turquie en Grèce font l’objet de poursuites pénales, y compris la gestion d’une organisation criminelle et l’espionnage et la violation de secrets d’État, la police grecque (ELAS) a déclaré lundi.

Dans un communiqué publié après plusieurs mois d’enquête avec l’aide de l’agence de renseignement grecque et de l’unité de lutte contre le terrorisme, ELAS a déclaré que le racket présumé avait aidé à faire passer des migrants sur l’île de Lesbos depuis au moins début juin.

Il aurait activement soutenu les réseaux de passeurs pour faufiler les migrants en utilisant des groupes de médias sociaux fermés, des applications et des informations confidentielles, y compris des points de rassemblement de migrants sur la côte turque et les coordonnées géographiques des flux de réfugiés vers la Grèce.

L’utilisation présumée des applications a également interféré avec les opérations de sauvetage des garde-côtes helléniques, selon ELAS. Il a été lié à au moins 32 cas de trafic de migrants ou de tentatives de contrebande, indique le communiqué, ajoutant que l’enquête se poursuit pour déterminer l’étendue de l’activité de racket présumée.

@Trente-trois membres d'ONG font face à des accusations de trafic de migrants en Grèce

Africans.gr

https://news.google.com/publications/CAAqBwgKMLb2nAswx4C1Aw?hl=en-US&gl=US&ceid=US%3Aen&fbclid=IwAR0-HdDeCagYjGrZlwA5LsrpV7Ftc49AN-KN58rk15r6ZEiXoUAdPNDO6dg

Facebook Comments Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :