Turquie: l’UE ne doit pas succomber aux demandes mal conçues de la Grèce-Chypre.

 

 Comme l’a déclaré le porte-parole du ministère  des Affaires étrangères de la turquie, Hami Aksoy, « Nous ne sommes pas impressionnés par le fait que l’UE qui est partiale et ignore les positions de notre pays, appelle à notre détermination à défendre nos droits et ceux des Chypriotes turcs un défi. Selon Hami Aksoy, l’UE au lieu de promouvoir le dialogue, la réconciliation et un agenda inconditionnellement positif, elle poursuit la rhétorique des sanctions et cela montre à quel point elle est loin de l’honnêteté et d’une attitude constructive,a-t-il dit le porte-parole du ministère  des Affaires étrangères de la Turquie.

Quelques heures après le sommet, qui a décidé de « surveiller de près » la Turquie, lui donnant jusqu’à décembre pour changer de position, Ankara poursuit sa rhétorique enflammée et s’oppose à l’Union européenne, qualifiant la Grèce et Chypre de « gâtée ».

Enfin, il a noté que l’UE devrait cesser de céder inconditionnellement « aux demandes irrationnelles et mal conçues de la Grèce et de la partie chypriote grecque », disant que l’utilisation d’un langage menaçant contre la Turquie ne passerait pas. « Nous attendons de l’UE, au lieu de nous menacer, qu’elle présente des propositions objectives qui servent nos intérêts communs », a-t-il conclu.

Africans.gr

Facebook Comments Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :