Latest news

Viol d’une jeune de 11 ans par un jeune de 24 ans à Fthiotida : « Je ne savais pas qu’elle était si jeune ! »

 

Un autre incident de viol sur mineur est apparu, cette fois dans la préfecture de Fthiotida, avec une fille de 11 ans se plaignant au psychologue de son école d’un jeune de 24 ans disant qu’il l’avait violée dans un ascenseur d’un immeuble. . « Ne raconte à personne ce qui s’est passé ! », aurait dit l’homme de 24 ans à la malheureuse.

L’auteur présumé, qui a été interpellé vendredi et conduit devant le parquet, réclame aux policiers qui l’ont menotté, selon des informations que « je ne savais pas qu’elle était si petite ! ».

D’après ce qui est devenu connu, il l’a attaquée au moins deux fois afin de satisfaire ses pensées malades !

La chronique de l’affaire

Tout a commencé la semaine dernière lorsque la malheureuse est allée voir son psychologue scolaire et lui a révélé qu’elle avait été sauvagement attaquée par un homme.

Le psychologue, qui a traité l’affaire de manière subtile, a demandé à la fillette de 11 ans ce qui s’était exactement passé et a ensuite informé le directeur de l’école et ses parents.

Ils ont à leur tour parlé à leur fille et ont immédiatement signalé l’incident à la police grecque, les hommes de la sécurité menottant l’accusé dans le cadre d’une procédure sommaire.

Selon Lamiareport.gr, pour tenter de l’attaquer, il a été découragé par le fait qu’il y avait d’autres personnes dans la zone où il a rencontré la petite fille, alors peu de temps après, il a réussi à piéger la petite fille dans un ascenseur, où il a procédé à des actes de harcèlement contre l’enfant de 11 ans.

Le jeune homme de 25 ans a alors menacé la petite fille de ne rien dire à personne, alors que lui-même continuait de la harceler par le biais de messages. C’est pourquoi le téléphone portable du jeune homme de 25 ans et son ordinateur portable ont été confisqués et deviendront « feuille et plume » afin de « parler » de cette affaire.

Selon le rapport de LamiaReport, il y a des messages qui auraient « brûlé » le jeune homme. L’accusé devrait franchir le seuil de l’enquêteur mercredi afin de présenter ses excuses.

Selon des sources du quartier, l’auteur présumé est parvenu à piéger la mineure dans l’ascenseur d’un immeuble et à la violer, sans qu’aucun des locataires ne s’en rende compte !

Selon les mêmes informations, l’accusé échangeait des messages via Instagram avec la jeune fille de 11 ans, tandis que son téléphone portable a été confisqué afin de déterminer s’il avait des contacts avec d’autres filles. La police fouillera également l’ordinateur du détenu pour tenter de déterminer s’il a été impliqué dans d’autres actes illégaux similaires.

Il est poursuivi pour viol, atteinte à la dignité sexuelle et séduction d’une mineure de moins de 12 ans.

 

Facebook Comments Box

.

.

SuperWebTricks Loading...
%d blogueurs aiment cette page :