UE: La Commission est parvenue à un deuxième accord sur le vaccin contre le coronavirus

 

L’Union européenne a accepté d’acheter un candidat vaccin contre le nouveau coronavirus à Sanofi et GSK. Il s’agit du deuxième accord d’approvisionnement de l’UE, car la date limite pour rejoindre le programme d’achat de vaccins de l’Organisation mondiale de la santé approche. Dans le cadre de cet accord, les sociétés pharmaceutiques françaises et britanniques, qui ont uni leurs forces pour construire un vaccin basé sur une protéine recombinante qui, espèrent-elles, sera approuvée l’année prochaine, fourniront à l’UE jusqu’à 30 millions de doses.

L’accord d’aujourd’hui confirme une annonce faite le 31 juillet par les deux sociétés et fait suite à un accord antérieur entre l’UE et AstraZeneca pour jusqu’à 400 millions de vaccins.En échange du droit à des acomptes provisionnels, la Commission européenne financera à l’avance une partie des coûts supportés par les fabricants de vaccins. Les doses de vaccin elles-mêmes seront achetées auprès des États membres de l’UE.

L’accord arrive à la date limite pour que les membres de l’OMS rejoignent le programme COVAX, qui vise à acheter des vaccins COVID-19 et à garantir que les vaccins sont distribués de manière équitable et efficace. À ce jour, 92 pays à faible revenu sollicitent de l’aide via COVAX, membre de l’accélérateur OMS ACT pour soutenir le développement de vaccins, de thérapies et de diagnostics pour lutter contre la pandémie. Il n’existe actuellement aucun vaccin approuvé au niveau international contre le COVID-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus, qui a coûté la vie à plus de 946000 personnes et fait dérailler l’économie mondiale.

Pour Sanofi et GSK, l’accord fait suite à un accord de 2,1 milliards de dollars avec les États-Unis en juillet pour 100 millions de dollars, avec l’option pour Washington d’acheter 500 millions de dollars supplémentaires et un accord avec la Grande-Bretagne pour 60 millions de doses.  Sanofi et GSK ont commencé les essais cliniques de leur vaccin ce mois-ci et prévoient d’atteindre les tests finaux d’ici décembre.

Les vaccins candidats utilisent la même technologie de protéine recombinante que les vaccins contre la grippe saisonnière Sanofi. Il sera associé à un adjuvant fabriqué par GSK. Les deux sociétés accélèrent leur production pour être prêtes à produire jusqu’à un milliard de doses par an. Sanofi travaille également sur un autre vaccin COVID-19 possible avec la société américaine Translate Bio en utilisant une technologie appelée ARNm.

Facebook Comments Box

Leave a Reply

Your email address will not be published.

SuperWebTricks Loading...
%d bloggers like this: